Cadre de vie

Accueil / Territoire / Cadre de vie / Développemement durable

Développemement
durable

Territoire

La ville de Saint-Denis mène une démarche de développement durable volontaire afin d'améliorer la qualité de vie des Dionysiens pour aujourd'hui et pour demain...

Diminuer la taille du texte Taille du texte normal Agrandir la taille du texte Imprimer la page

Partager l'article

Développemement durable

Accès rapides

Paiements en ligne Nous contacter Démarches en ligne Marchés Piscines Questions fréquentes Menu des cantines Quotient familial Médiathèque Propreté

Bienvenue à Saint-Denis

L'Actualité
de votre quartier

L'Agenda 21

Consciente de la nécessité d’une transition écologique et sociale, et du besoin d’inverser les logiques économique en cours, Saint-Denis à choisit en 2013 de s’engager dans une démarche d’Agenda 21 (programme d’actions de développement durable pour le XIXe siècle). Ce programme mondial vise à faire évoluer notre mode de développement vers un développement plus soutenable pour la planète. En agissant dans de nombreux domaines (pauvreté, santé, logement, pollution de l’air, gestion des déchets, mobilité…), il s’agit de traiter 5 enjeux prioritaires pour notre territoire :
• un espace public partagé et respecté,
• un développement endogène et solidaire,
• un environnement de qualité, favorable à la santé, au bien-être et à l’autonomie,
• une ville en transition énergétique,
• une administration exemplaire.
 

Le rapport annuel de développement durable de la Ville

Afin de mesurer ses progrès et d’améliorer son action, la Ville fait chaque année le bilan de sa démarche de développement durable.
 

Le Plan climat

En réponse aux enjeux énergétiques et climatiques, la loi Grenelle 2 rend obligatoire l'élaboration d'un Plan climat énergie pour les communes de plus de 50 000 habitants. À Saint-Denis, cette démarche est étroitement articulée au sein de l’Agenda 21 communal et constitue son volet « climat –énergie ». Saint-Denis apporte ainsi sa contribution aux engagements internationaux (protocole de Kyoto) et nationaux en réduisant ses consommations d'énergies et ses émissions de gaz à effet de serre (GES).

Le premier Plan climat énergie de la ville de Saint-Denis a été adopté au Conseil municipal de juin 2015. Suite au Bilan carbone « patrimoine et service » mené entre 2013 et 2014, ce plan d’actions retient 6 objectifs stratégiques et 19 actions et projets à déployer entre 2015 et 2020. L’objectif global de réduction des émissions de gaz à effet de serre générés par la ville s’élève à 9%.

La Ville a défini deux échelles d'intervention :
• assumer sa responsabilité sociale et environnementale, dans son fonctionnement interne

Dès 2003, Saint-Denis s’est engagée, avec le Plan Environnement Collectivité, à réduire l’impact environnemental de ses activités et de son fonctionnement. Cette démarche pionnière certifiée ISO 14 001 a permis un changement en profondeur des modes de faire de l’administration (réduction de notre consommation de papier, gestion des déchets…).
Aujourd’hui, la ville conduit une politique globale de responsabilité sociale et environnementale pour son fonctionnement qui interroge non seulement ses impacts sur l’environnement mais également son rôle d’acteur économique sur le territoire et employeur soucieux du bien être de ces agents.
Dans ce cadre, la mairie s’est donné des objectifs concrets et progressifs :
Réduire les consommations énergétiques du patrimoine municipal et favoriser la production d’énergie à partir de ressources renouvelables,
Diminuer les consommations d’eau et protéger la ressource,
Diminuer l’impact écologique des déplacements de la municipalité,
Informer, sensibiliser et former tous les agents municipaux,
Agir en tant qu’employeur pour le développement local et le soutien à l’emploi,
Poursuivre la politique d’achat public responsable et de qualité,
Soutenir le développement local et l’emploi des publics en difficulté à travers la politique d’achat,
Promouvoir un commerce équitable et respectueux des droits humains,
Produire moins de déchets en réduisant « à la source » leur production,
Recycler et valoriser les déchets.
• Agir en articulation étroite avec le Plan climat de Plaine Commune. C'est pourquoi la Ville se mobilise contre les nuisances et pollutions urbaines, lutte contre la précarité énergétique des ménages et s'engage pour l’éducation et la sensibilisation au développement durable et les grands projets du territoire (urbanisme, transports, habitat, espaces verts, etc.).

Bilan carbone

La Ville a réalisé un « Bilan Carbone® Patrimoine et Services » pour évaluer les émissions de gaz à effet et les consommations d'énergies engendrées par les activités municipales (consommation de fluides dans les bâtiments communaux, déplacements domicile-travail et professionnels des 2 800 agents et élus, achats des fournitures et différents intrants, ...). Les émissions ainsi produites s'élèvent à 18 453 tonnes équivalent CO2 par an (soit environs 6,5 TeqCO2/an/agent). Bilan carbonne de la ville de Saint-Denis réalisé en 2013

L'éducation à l'environnement
Bilan carbonne de la ville de Saint-Denis réalisé en 2013 

Les enfants sont les citoyens de demain. C’est donc notamment avec eux que la Ville mène beaucoup de projets : Éco-parlement des écoliers, éco-projets dans les centres de loisirs et de vacances, Projet d’actions éducatives, etc.

Les projets à destination des jeunes dionysiens

 L’Éco-parlement des écoliers

Consulter les informations concernant l'Éco-parlement des écoliers.

 Les Projets d’actions éducatives
Chaque année, la ville de Saint-Denis soutient les projets d’actions éducatives élaborés par les enseignants des écoles maternelles et élémentaires. Les projets relevant du thème de l’environnement bénéficient d’une attention particulière.

 Les éco-projets des centres de loisirs et de vacances
Les centres de loisirs montent et animent en moyenne 10 projets chaque année sur le thème de l’environnement : jardinage, découverte des milieux naturels, traitement des eaux, etc.
Dans les centres de vacances, la prise en compte des éco-gestes fait partie de la vie au quotidien. Des maisons de la nature dans les centres de vacances de Fondettes, Montrem et Daglan permettent de mener des projets innovants (jardin potager, écologie marine, ferme pédagogique, tri des déchets, énergie renouvelables, etc.).

L’éducation au développement durable pour tous les habitants

Afin de rendre chaque Dionysien acteur de la démarche, la Ville multiplie les supports et les opérations de sensibilisation.

- Le projet éco-déco : pour les fêtes de fin d’année, la Ville propose la réalisation d’éco-décoration. La Mairie et d’autres établissements municipaux sont décorés par des créations faites d’objet indésirable : les déchets recyclables. Il s’agit de « revisiter » les décorations en les réalisant à partir d’objets insolite, de les transformer, les détourner de leur utilisation d’origine pour en faire des objets décoratifs (boules en bouteille plastique, pompons féériques en chute de tissu…).

- Les 7 ludothèque de la Ville dispose de malles de jeux sur les thématiques du développement durable : nature, éco-geste, énergie, déchets, etc. Les animateurs de la Ville se feront un plaisir de vous faire découvrir ces jeux adaptés à tous les âges et tous les goûts.

- La Ville travaille sur l’éco-responsabilité de ses manifestations festives : mise à disposition de gobelets réutilisables (fêtes des Tulipes, de Saint-Denis, Bal des collégiens, tc.), toilettes sèches écologiques (fête des Tulipes, fête Lamaze, fête de quartier Porte de Paris), installation du tri sélectif sur les manifestations, cuisine locale et par les acteurs de l’insertion, etc.
Dans cette logique, les jeunes élus CMJH ont ainsi travaillé sur l’éco-responsabilité de l’édition 2014 du bal des collégiens : défilé éco-mode à partir de tissu de récupération, poubelles de tri, gobelets réutilisables, fontaine à eau, végétalisation des lieux ont permis un évènement festif et responsable.

Les antennes relais

Conformément à la législation européenne, la législation française autorise un seuil d’exposition aux champs magnétiques des antennes-relais de 41 à 58 V/m selon le type de téléphone cellulaire. Beaucoup d’experts et d’associations s’accordent à dire que le risque de développer des cancers ou de souffrir d’électrosensibilité est grand. La position de la Ville et de Plaine Commune est claire : parvenir à la diminution du seuil d’exposition aux ondes et à l’arrêt d’installation intempestive d’antennes-relais avec la signature d’une charte entre Plaine Commune et les opérateurs de téléphonie mobile.

Les antennes-relais sur le territoire de Saint-Denis

Depuis 2005, les élus de la Ville et de Plaine Commune, les associations et les riverains se mobilisent sur la question des ondes électromagnétiques et de l’implantation d’antenne-relais.

La position de la Ville et de Plaine Commune est claire : parvenir à la diminution du seuil d’exposition aux ondes et à l’arrêt d’installation intempestive d’antennes-relais avec la signature d’une Charte entre Plaine Commune et les opérateurs de téléphonie mobile.

Aujourd’hui, on peut relever un certain nombre d’avancées :

1. La réalisation d’une cartographie des antennes relais
Cliquer sur la cartographie pour l'agrandir
2. Le travail de négociation avec les opérateurs pour la réalisation d’une charte

3. Le lancement d’une expérimentation sur le centre-ville de Saint-Denis conduisant à l’abaissement du seuil d’émission

Suite au Grenelle des ondes qui s’est tenue en mai 2009, le ministère de l’Écologie et du Développement durable a lancé un appel à candidatures à destination des collectivités pour expérimenter l’abaissement du seuil d’exposition aux antennes relais de téléphonie mobile et pour tester de nouvelles modalités d’information et de concertation sur ce sujet.
279 candidatures ont été déposées et 17 communes ou intercommunalités, dont celle de Plaine Commune, ont été sélectionnées pour l'expérimentation de la réduction de l'exposition aux champs électromagnétiques dans le voisinage des antennes relais et 11 pour de nouvelles modalités de concertation.
Le dossier de Plaine Commune a été retenu et le périmètre de l’expérimentation (1,881 km²) regroupe le centre-ville de Saint-Denis et un secteur dense de grands ensembles (dont 9 cités), qui concerne 31 645 habitants (estimation population 2006), 24 établissements d’enseignement, 4 établissements de petite enfance, 5 établissements de soin, 51 antennes relais de téléphonie mobile, une gare accueillant 45 000 voyageurs/jour, 3 marchés hebdomadaires fréquentés par plus de 50 000 personnes.
 

Ne jetez pas vos objets, donnez les !

Envie de vous débarrasser de votre ancienne garde-robe ? De renouveler votre bibliothèque ? De changer votre télé, votre ordinateur ? Plutôt que de jeter vos objets, donnez-les ! 
Sur PEP'S, la plateforme d'échange, de partage et de services de Plaine Commune, donnez, échangez vos objets entre habitants de la communauté d'agglomération !
Cliquer sur l'image pour accéder à la plateforme PEP'S

Newsletter

Newsletter